skip to Main Content
Menu

La réception du mobilier

Votre mobilier est en cours de déchargement par notre équipe de déménageurs.

S’il a été convenu avec notre entreprise que ce sont les déménageurs qui déballent les objets fragiles, il sera aisé de vérifier leur état et de pouvoir signaler une éventuelle avarie.

Si en revanche c’est vous qui avez emballé et vous qui allez déballer, sachez que vous êtes responsable de ce que vous avez mis dans les cartons et que notre responsabilité ne pourra être recherchée, sauf s’il est manifeste que le carton a subis un choc important et visible.

Émettre des réserves

Si vous êtes satisfait de notre prestation et que vous n’avez aucune remarque à faire sur l’état de votre mobilier, vous devez cocher la case « reçu mon mobilier au complet et sans réserves » dans l’encadré « observations » de la déclaration de fin de travail.

Si vous constatez des avaries vous devez les noter de façon précise et détaillée sur l’encadré « observations » de la déclaration de fin de travail. Attention, les formules vagues telles que « sous réserves de déballage » ne permettent généralement pas la prise en compte de l’avarie.

Si, à la réception du mobilier, vous avez fait des réserves sur la lettre de voiture et qu’elles ne sont pas contestées par notre chef d’équipe, vous n’avez plus l’obligation de les confirmer par lettre recommandée. Il est cependant préférable de nous faire un courrier confirmant ces dernières et les précisant. En revanche si notre chef d’équipe conteste vos réserves, vous avez 10 jours calendaires à compter de la réception pour confirmer celles-ci par lettre recommandée avec accusé de réception.

Si vous n’avez pas fait de réserves à la livraison ou si vous découvrez de nouvelles avaries après le départ de nos déménageurs, vous avez 10 jours calendaires à compter de la réception de vos meubles pour émettre par lettre recommandée une protestation motivée sur l’état du mobilier réceptionné en application de l’article L.121-95 du code de la consommation. Mais attention, dans ce cas, la charge de la preuve vous revient.

Back To Top